Pilates en question

prat 2

D’où vient le Pilates ?

Joseph Hubertus Pilates est le concepteur de cette méthode appelée « Contrology », puis rebaptisée méthode Pilates par la suite.

C’est lors de la première guerre mondiale qu’on peut estimer que les fondements du Pilates voient le jour. Prisonnier de guerre en Angleterre, Joseph Pilates met au point une méthode d’entraînement permettant à ses compatriotes, également internés, de ne pas succomber aux conditions difficiles d’enfermement et à la pandémie de grippe.

cadillac 2C’est aussi à cette époque, qu’il confectionne le concept de sa première « machine », aujourd’hui nommé  « Cadillac ». Observant l’efficacité qu’il pouvait en obtenir avec toute personne non entraînée, malade ou blessée, dans l’obligation de rester allongée. Il démantèle un lit superposé, y attache les ressorts du sommier et utilise ce nouvel appareil à des fins rééducatives.

En 1923, Joseph Pilates émigre à New-York où il ouvre son premier studio Pilates destiné à l’entraînement et à la rééducation des sportifs et plus spécifiquement des danseurs professionnels. Il élabore des séries d’exercices précis et confectionne des appareils ayant pour objectif de corriger les mauvaises postures du corps et lui assurer une réelle harmonie.

Depuis, cette méthode a évolué. Elle s’est développée sous l’influence de divers courants intellectuels, de diverses personnes, pour devenir aujourd’hui, une méthode accessible à tous et ainsi offrir ces bienfaits  à un plus large public.

 

Qu’est-ce que le Pilates ?

Le Pilates est une méthode douce, visant à renforcer les chaînes musculaires profondes du corps et plus spécifiquement ceux du rachis (colonne vertébrale) et du bassin. La méthode Pilates est issue de plusieurs sports : gym, yoga, natation, zen, boxe, qi gong, arts martiaux,…

ex pilates compJospeh Pilates était persuadé que la discipline mentale et la pratique physique étaient étroitement liées entre elles et indissociables l’une de l’autre. A l’époque, il a étudié des disciplines orientales, encore peu connues et très peu pratiquées chez nous, tant au niveau philosophique que physique. Il a intégré le concept de ces disciplines à des activités occidentales telles que la gym et la boxe, tout en y incorporant des exercices physiques anciens provenant de l’antiquité grecque et romaine. Il était persuadé qu’un style de vie « moderne », c’est-à-dire qui  ignore les muscles posturaux dans les exercices physiques, respirent incorrectement ou négligent l’importance d’une bonne posture,…étaient autant d’éléments qui participaient de façon déterminante à une santé fragile.

 

Quels en sont les objectifs ? 

De par des exercices précis, des mouvements lents, une respiration profonde, le Pilates a pour but de ramener le corps dans un alignement idéal. Le corps acquiert une plus grande tonicité musculaire, une plus forte stabilité et retrouve un meilleur équilibre. La colonne vertébrale reprend sa courbure physiologique naturelle limitant de ce fait les douleurs chroniques musculaires du  dos.

Outre, ce fait, la méthode Pilates a également pour objectif de ralentir les effets tant physiologiques que physiques sur le corps et l’esprit, causés par l’usure du temps, la maladie, les blessures ou par une maternité. Permettre ainsi de rester le plus longtemps possible autonome.

 

Quels en sont les bienfaits ?

La méthode Pilates a de très nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit. Grâce à une pratique régulière du Pilates, vous apprenez à découvrir ou redécouvrir votre corps, ses limites mais aussi sa force extraordinaire. En redécouvrant votre corps, vous apprenez à mieux le connaître. En le connaissant mieux, vous le comprenez mieux et de ce fait, vous obtenez un meilleur contrôle de votre corps et de vos mouvements. Le corps retrouve une souplesse, une félinité, une grâce et une facilité à exécuter certaines tâches de la vie quotidienne avec plus d’assurance et de vigueur.

etirement dosSur un plan général, le Pilates a pour but d’harmoniser votre silhouette. Au fil des mois, le corps s’affine, s’élance tout en gardant et gagnant en puissance et en force.  

De plus, par une meilleure posture, un meilleur soutien de la colonne vertébrale, une amélioration de l’amplitude des articulations, par plus d’endurance et de puissance musculaire, d’aisance respiratoire, de facilité de concentration et d’attention…vous recouvrez une confiance en vous, grâce à une plus grande force intérieure.

 

Cependant, malgré ses résultats, le Pilates ne guérit pas, ni ne soigne les maladies ou les troubles. Le Pilates ne remplace en aucune façon une consultation médicale, qui indiquera l’origine du trouble ou de la maladie. Le Pilates est un outil qui permet de soulager de nombreux problèmes, mais n’établit aucun diagnostic. Ainsi en cas de maladie grave ( physique ou psychique), elle ne remplace aucunement les traitements conventionnels, la chirurgie ou la psychothérapie, mais les complète harmonieusement.

 

1 réponse à Pilates en question

  1. Hervé dit :

    Un programme (décidément) bien ambitieux! Mais pas si utopique qu’il peut sembler au premier abord (pas de panique, la coach sait bien que nous ne sommes pas des gymnastes de haut-niveau -pas même en rééducation- elle adapte les exercices, en proposant deux versions -débutant et «confirmé»- si besoin). S’il ne faut pas attendre de guérison miraculeuse, une pratique assidue laisse au fil des mois des réflexes posturaux (correction quasi inconsciente), améliore la souplesse, et tonifie les muscles. La séance hebdomadaire me semble un minimum, à compléter idéalement par des séances à domicile. Ou bien alors, en suivant les séances de chaque localité, pourquoi pas? 😉 On dit toujours que, pour qu’un sport montre ses bienfaits, il faut le pratiquer trois demi-heures par semaines… Mais bon, pas toujours simple de tenir ses bonnes résolutions, d’agencer son agenda, de changer ses priorités… 🙁

    Surtout ne pas se laisser décourager! Courage, régularité, précision des mouvements (lents) et persévérance apporteront leurs résultats!

    Sinon, perso, j’ai hâte de (re)trouver la félinité qui sommeille en moi 😉
    Sinon (bis), pour le prochain bébé Pilates, si c’est un garçon, le prénom est tout trouvé: Hubertus! :-)))

Laisser un commentaire